ConnexionConnexionInscription
B E A D G
146 connectés Sweepyto Guitare

Qu'est ce qu'une "grace note" ?

#1
15/03/2010 08:21:13
 En entrant la partition d'un morceaux de Cream dans Guitar pro (je suis nul en solfège ), je suis tombé sur une notation inconnue appelée "grace note" en anglais.
Quelqu'un pourrait-il expliquer ce que c'est et comment, concrètement, ça se joue ?

Merci d'avance.
0
0
#2
15/03/2010 08:38:19
 Pour faire avancer le schmilblik, grace note en français c'est appogiature.
J'ai chercher, j'ai trouvé, j'ai pas compris.
Si qqn qui s'y connait en solfège peut nous expliquer le principe .

Edit :

Ivy (forum-guitare.fr)
Une appogiature correspond au fait de ne pas mettre la note qu'il serait logique d'entendre dans une suite musicale ou avec un accord mais une note juste au dessus ou juste en dessous afin de créer une sorte de tension qui sera résolue par le fait de jouer la fameuse note logique qui était attendue au départ.
 
0
0
#3
15/03/2010 09:41:42
voici ma definition d'appogiature parce qu'en lisant celle d'ivy j'ai mal a la tete

l'appo est un effet de jeu,il s'agit de joué trés rapidement la note située en général 1/2ton en dessous de la note que l'on doit jouer et ce juste avant de jouer la note en question

sur une partition l'appo est representée par une petite note barrée,et elle ne compte pas dans les temps de la mesure


heuuu,finalement en relisant ma definition,j'ai aussi mal au crane
0
0
#4
15/03/2010 09:50:18
 La définition de forum-guitare ne me semble pas pertinente, celle de stingray25 est mieux (même si pas tout à fait juste).

Une appogiature (pour faire simple) et une note très courte jouée juste avant une autre note.
Certes, cela peut-être pour amener une tension (définition de forum-guitare), mais pas forcément.

Et elle n'est pas toujours 1/2 ton en dessous, elle peut aussi être un demi-toi au-dessus ou alors sur n'importe quelle autre note (de la gamme ou pas).

Elle est (généralement) représentée sur la partition par une note plus petite et barrée.
0
0
#5
15/03/2010 09:51:00
 Ben c'est assez clair avec l'explication que tu donnes...
Concrètement, tu prends une mélodie ou un accord, dans lesquels tu va remplacer une note par une autre, qui n'est pas dans la tonalité (un demi ton au dessous ou au dessus), et vu que ce n'est pas ce que l'oreille avait prévu d'entendre, ça crée une tension. Cette tension apportée par la note étrangère doit être résolue (c'est à dire jouer la note prévue au départ, celle qui sonne bien) alors qu'on est toujours sur le même accord. 

Mais bon, je ne connaissais pas le terme de grace note. Pour répondre à ta question, je pense que le terme qui a été annoté sur guitar pro, c'est pour te renseigner sur la manière de jouer cette note, vue sa fonction.
0
0
#6
15/03/2010 09:57:05
C'est une note très courte (double ou triple croche) que tu joues juste avant une note principale.
Elle sert à l'introduire, avec un petit effet rythmique.

Sur la basse, une appogiature est souvent jouée liée (hammer ou slide), à 1/2 ton ou un ton au-dessous de la note principale...
0
0
#7
15/03/2010 10:17:17
ed8687
tu va remplacer une note par une autre, qui n'est pas dans la tonalité
  Pas forcément, elle peut très bien être dans la tonalité.

erix
(double ou triple croche)
 Le principe d'une appogiature c'est qu'elle n'a pas de rythmique définie, donc pas besoin de parler de double ou triple croche, elle est juste courte.
0
0
#8
15/03/2010 10:17:32
Quelle différence avec la note d'anticipation ? -->Le chromatisme ?
0
0
#9
15/03/2010 10:20:41
 C'est comme une chose simple à faire et que tout le monde connait devient compliqué dans la définition
0
0
#10
15/03/2010 10:32:26
tu m'etonne,c'est plus facile a faire qu' a expliqué

une note d'anticipation>j'sais pas ce que c'est...dsl
un chromatisme n'est pas un effet de jeu,c'est un style de jeu qui permet d'ateindre une note par succession de 1/2 ton montant ou descendant.Toutes les temps des notes du chromatisme comptent dans la mesure.
 l'appogiature ne compte pas dans le temps,elle n'a pas de valeur rytmique,c'est une seule note et elle peut etre jouée en hammer ou pull off voire meme en slide
0
0
#11
15/03/2010 10:33:53
 La note d'anticipation, je dirais que c'est plus une note jouée en fin de mesure et provenant de l'accord de la mesure suivante (remplacer mesure par temps si l'accord change sur le temps suivant) pour l'annoncer.
Mais là j'ai comme un doute, quelqu'un peut confirmer/infirmer ?
0
0
#12
15/03/2010 10:42:18
La note d'anticipation est joué sur la 4e double croche d'un temps avant un nouveau temps. Elle l'anticipe.
a reprend l'idée d'apogiature. Mais rien ne dit qu'elle doit être 1/2 ton au dessus/dessous de la prochaine note contrairement à votre définition
Mais je crois, à vérifier, qu'on ne joue pas la note sur le temps après l'anticipation, contrairement à l'apogiature.
0
0
#13
15/03/2010 10:45:44
 Pour la 4ème double, je ne suis pas tout à fait d'accord, elle peut très bien être sur une noire voire plus tôt (Miles le faisait bien avec 2 mesures d'avance des fois).

L'appogiature n'est pas forcément sur le temps, elle peut très bien se baser sur une croche voire une double.

Après, tout est dans le phrasé
0
0
#14
15/03/2010 10:50:51
 Ce ne serait pas plus simple de considérer que l'appogiature est tout simplement une note de passage ?
0
0
#15
15/03/2010 10:51:28
ce que tu appelle note d'anticipation me fait penser aux ghosts notes que l'on joue juste avant d'attaquer une note pour donner du rytme a un morceau...c'est ça?
0
0
#16
15/03/2010 10:51:49
claf
(Miles le faisait bien avec 2 mesures d'avance des fois).

C'est plus une note d'anticipation alors. La note d'anticipation est l'inverse du retard (joué sur la 2e double croche). C'est bien une des seuls choses que j'ai retenu de la Partition Intérieur
0
0
#17
15/03/2010 11:05:00
sam
 Ce ne serait pas plus simple de considérer que l'appogiature est tout simplement une note de passage ?
 Oui, mais les notes de passage ne sont pas toutes des appogiatures 

stingray25
ce que tu appelle note d'anticipation me fait penser aux ghosts notes que l'on joue juste avant d'attaquer une note pour donner du rytme a un morceau...c'est ça?
 Une ghost note peut être une appogiature, mais les appogiatures ne sont pas toutes des ghosts

yool
claf
(Miles le faisait bien avec 2 mesures d'avance des fois).

C'est plus une note d'anticipation alors. La note d'anticipation est l'inverse du retard (joué sur la 2e double croche). C'est bien une des seuls choses que j'ai retenu de la Partition Intérieur
 Il y a tellement d'ouvrages sur la musique et tous ne sont pas du même avis sur tout.
Et une double-croche n'est que relative, si tu décomposes ton 4/4 en 8/8 ou en 2/2, tu n'auras pas les mêmes impulsions et ton appogiature n'aura pas le même sens.
0
0
#18
15/03/2010 11:09:51
L'appogiature, c'est vraiment un effet de jeu. C'est assez sympa d'en caser dans certains riffs, je trouve que ça permet de le dynamiser un peu.
Tu peux les faire en slide ou en hammer/pull off.

Concrètement, au lieu de jouer directement ta note "principale", tu joues l'appogiature et tu passes instantanément à la note principale. C'est quelque chose de très court qui n'a pas de valeur rythmique réelle. On l'entends à peine mais ça donne un mouvement à ton jeu.

Enfin c'est comme ça que je le vois.
0
0
#19
15/03/2010 11:10:24
claf
sam
 Ce ne serait pas plus simple de considérer que l'appogiature est tout simplement une note de passage ?
 Oui, mais les notes de passage ne sont pas toutes des appogiatures 


Qu'est ce qui les différencie ? ................................... je plaisante
0
0
#20
15/03/2010 11:16:09
claf
 
 Il y a tellement d'ouvrages sur la musique et tous ne sont pas du même avis sur tout.
Et une double-croche n'est que relative, si tu décomposes ton 4/4 en 8/8 ou en 2/2, tu n'auras pas les mêmes impulsions et ton appogiature n'aura pas le même sens.
 Petit malin, tu trouves toujours un argument . Mais bon, comme le dit Sam, tout le monde sait l'utiliser, après, ce n'est qu'une histoire de mots 
0
0
#21
15/03/2010 11:17:21
  petit plus pour la culture générale (ou pas )
La définition de l'appogiature a varié au cours du temps...je m'explique : selon l'époque (baroque ou classique, en gros on prend Bach comme compositeur charnière entre ces deux "grands courants" de musique) et/ou la volonté du compositeur l'appogiature tombe sur le temps de la note qu'elle orne ou avant cette dernière.
 Dans le premier cas, la durée de l'appogiature est prise sur la durée de la note qu'elle orne et dans le second c'est une note "rajoutée"

 Pour faciliter le repérage de ces deux types d'appogiature, on a pour habitude de barrer la queue de l'appogiature réelle, celle qui mange la durée de la note qu'elle orne ou alors de l'indiquer clairement au début des morceaux. Exemple : une noire avec une appogiature avant sera explicitée par deux croches, une fois au début du morceau, en espérant que l'interprète ait capté le truc

Voilà, c'était la minute France culture
0
0
#22
15/03/2010 11:35:48
  Nous remercions Hélène pour ce moment de culture musicale, vous la retrouverez prochainement sur France Inter participant à l'émission 2000 ans d'Histoire avec Patrice Gelinet. Cette émission aura pour thème "L'appogiature à travers les Siècles du baroque au Jazz Rock"
0
0
#23
15/03/2010 11:42:33
claf
ed8687
tu va remplacer une note par une autre, qui n'est pas dans la tonalité
  Pas forcément, elle peut très bien être dans la tonalité.

 Pour moi c'est surtout, par définition, une note étrangère, c'est à dire, "étrangère à l'accord dans lequel elle se trouve", et c'est là un des intérêts majeurs.
L'appogiature ne consiste pas seulement à passer d'une note à l'autre, la "vraie", dans le temps de cette dernière (ou un peu avant, comme la dit Skeuths), pour créer un effet de jeu, y'a aussi un enjeu harmonique: placer une note étrangère à l'accord, créer une tension, et la résoudre (= jouer la "vraie" note, celle qui sonne comme on l'attendait) dans la durée de l'accord.


0
0
#24
15/03/2010 11:46:02
Skeuths
  petit plus pour la culture générale (ou pas )
La définition de l'appogiature a varié au cours du temps...je m'explique : selon l'époque (baroque ou classique, en gros on prend Bach comme compositeur charnière entre ces deux "grands courants" de musique) et/ou la volonté du compositeur l'appogiature tombe sur le temps de la note qu'elle orne ou avant cette dernière.
 Dans le premier cas, la durée de l'appogiature est prise sur la durée de la note qu'elle orne et dans le second c'est une note "rajoutée"

 Pour faciliter le repérage de ces deux types d'appogiature, on a pour habitude de barrer la queue de l'appogiature réelle, celle qui mange la durée de la note qu'elle orne ou alors de l'indiquer clairement au début des morceaux. Exemple : une noire avec une appogiature avant sera explicitée par deux croches, une fois au début du morceau, en espérant que l'interprète ait capté le truc

Voilà, c'était la minute France culture
 Merci. Sincèrement.
0
0
#25
15/03/2010 11:51:35
ed8687
placer une note étrangère à l'accord, créer une tension, et la résoudre (= jouer la "vraie" note, celle qui sonne comme on l'attendait) dans la durée de l'accord.


 Pas obligatoirement, des notes étrangères à un accord peuvent ne pas avoir de tension ou très peu (ex : une quarte pour un accord mineur/majeur)
Vice-versa, une note contenu dans un accord peut avoir une forte tension (ex : sensible dans un accord M7). Je pense que l'apogiature a surtout une importance rythmique, un peu comme la syncope et les autres effets ryhmique.
0
0
#26
15/03/2010 12:46:58
 Merci pour toutes les réponses, c'est beaucoup plus claire maintenant.

Et si je comprends bien, dans le cas qui me concerne où les appogiatures sont placées sur des croches et doubles croches en répétant la même note ou avec 1 ton d'écart, ces appos auraient donc été utilisées à la place de triples ou quadruples croches pour alléger la partition.
Correct ?
0
0
#27
15/03/2010 12:50:50
nicosuke
Et si je comprends bien, dans le cas qui me concerne où les appogiatures sont placées sur des croches et doubles croches en répétant la même note ou avec 1 ton d'écart, ces appos auraient donc été utilisées à la place de triples ou quadruples croches pour alléger la partition.
Correct ?
  Oui et non, je pense surtout que c'est un effet de jeu ou de phrasé qui a été retranscrit sur la partition.
0
0
#28
15/03/2010 12:51:47
yool
ed8687
placer une note étrangère à l'accord, créer une tension, et la résoudre (= jouer la "vraie" note, celle qui sonne comme on l'attendait) dans la durée de l'accord.


 Pas obligatoirement, des notes étrangères à un accord peuvent ne pas avoir de tension ou très peu (ex : une quarte pour un accord mineur/majeur)
Vice-versa, une note contenu dans un accord peut avoir une forte tension (ex : sensible dans un accord M7). Je pense que l'apogiature a surtout une importance rythmique, un peu comme la syncope et les autres effets ryhmique.
 Oui enfin quand je dis accord, je parle de la tonalité générale... en piochant une demi ton au dessous comme c'est souvent le cas, t'es quand même à peu près sûr de tomber sur quelque chose qui va se démarquer de la tonalité... genre une quinte diminuée qui bascule en quinte juste (alors que la tonalité générale est en La min par exemple), ou une tierce mineure qui bascule majeure...
Et puis bon, si tu veux créer une tension, tu vas quand même chercher la note qui va la créer, et éloigner surtout celle qui ne vont rien apporter.

Enfin bon, pour ma part, ne considérer que l'appogiature comme un élément rythmique c'est passer à côté de quelque chose de très intéressant, harmoniquement. Mais bon, chacun voit midi à sa porte.

Et par ailleurs, s'il ne s'agissait que de rythme, je vois même pas pourquoi l'appogiature existe, dans la mesure où ce terme ne renvoi pas à un rythme précis, et qui plus est, que l'appogiature peut prendre des formes rythmiques très différentes, formes rythmiques qui n'aurait pas besoin d'être noté comme appogiature pour être joué de cette façon...
0
0
#29
15/03/2010 13:26:48
Claf
Oui et non, je pense surtout que c'est un effet de jeu ou de phrasé qui a été retranscrit sur la partition.
 
Au temps pour moi.
Il va falloir que je chope le morceaux pour comprendre exactement ce qu'il fait alors. Ou des partitions de disques que j'ai....dans tous les cas, ça attendra mon prochain passage en France.
0
0
#30
15/03/2010 13:52:56
Je n'ai jamais fait de solfège mais pour moi, tel que je l'ai compris, l'appogiature n'est qu'une indication, elle laisse libre place à l'interprétation. 
C'est pour cela qu'on utilise ce signe plutôt qu'une figure rythmique précise genre triple-croches.

Dans les logiciels type GP quand on en insère une, on nous pose la question de sa valeur temporelle (croche, double, triple, etc.) et de son effet (hammer, slide, bend, etc.) parce qu'il faut bien la jouer d'une certaine façon. 

Quand à l'histoire de note étrangère à l'accord : une tension résolution sur un espace aussi court me parait bien délicat à gérer et d'autre part ça se situe plus dans un contexte mélodique qu'harmonique. D'ailleurs, à la basse les appogiatures sont assez souvent jouées comme des notes mortes.


0
0