ConnexionConnexionInscription
B E A D G
158 connectés Sweepyto Guitare

studio analogique et numérique

#1
24/07/2010 07:14:01
   bonjour à tous,
je me demandais quelle était la différence entre un studio numérique et analogique, et pourquoi de nos jours les studio analogiques se font de plus en plus rares.
et aussi est ce qu'il y en dans (il y en a forcément) qui travaillent dans ce domaine ou qui ont fait des études en sonorisation et enregistrement et tout ça?

genre ça http://www.calma.qc.ca/1073_fr.html
0
0
#2
24/07/2010 08:57:36
  pour résumer très grossièrement la différence a lieu dans la technique de "fixement" des informations lors de l'enregistrement...

dans le cas de l'analogique, le son capté par les micros retranscrit "analogiquement" (comme son nom l'indique) sur un support. Pour ensuite rejouer le son y'a une lecture mécanique de ce qui a été enregistré, tel quel.

dans le cas du numérique, y'a un traitement entre les informations: entre la captation du son et le son fixé sur le support, l'information est analysée puis codée numériquement par un convertisseur. Et c'est pareil dans le sens "son fixé" / "lecture"


Pourquoi les studios analogiques se font rares?

parce qu'ils sont moins (ou plus) fabriqués?
0
0
#3
24/07/2010 09:11:54
 après ça veut pas dire qu'il n'y a plus de studios analogiques...au contraire y'a des nostalgiques



0
0
#4
24/07/2010 09:25:16
 les studio 100% analogiques se font rares car c'est un technique plus longue, plus complexe, plus difficile à gérer.
De nos jours les passages en studio coutent chères, le numérique fait gagner énormément de temps et de neurones.
Après, comme le dicton le dit, on a rien sans rien, et de passer plus de temps à se faire chier pour un enregistrement peut payer. Enfin, après ce sont deux approche différentes de l'enregsitrement, et comme d'habitude, un juste milieu est préférable, les deux techniques ont leur avantages, autant les combiner.


(riton, je croyais que c'était qu'une fois par an que tu disais des trucs sérieux, ça fait deux jours de suite là )
0
0
#5
24/07/2010 09:31:43
HenriDeath
[...]

Pourquoi les studios numériques se font rares?

parce qu'ils sont moins (ou plus) fabriqués?
  Analogiques ?
0
0
#6
24/07/2010 09:34:35
 m'a trompé oui
0
0
#7
24/07/2010 09:35:50
 
0
0
#8
24/07/2010 09:36:17
 
Fabiwanbass

(riton, je croyais que c'était qu'une fois par an que tu disais des trucs sérieux, ça fait deux jours de suite là )
 ouais ça fait peur
0
0
#9
24/07/2010 09:40:30
Un bon studio numérique coûte au minimum 5 fois moins cher qu'un studio analogique équivalent.
Le travail du son est très simple avec un studio numérique.
De plus on peut préparer ses pistes et une partie du boulot à la maison et aller au studio pour peaufiner et profiter des équipements pros (notamment au niveau enregistrement et convertisseurs A/N).
0
0
#10
24/07/2010 09:49:54
on peut amener ses bandes en studio analogique...


non mais oui c'est exactement ça, ça coûte moins cher. Et de plus, les techniciens sont plus facilement formés au numérique qu'à l'analo dans les écoles actuelles (pas précisé sur le site là, c'est sûrement du numérique)
0
0
#11
24/07/2010 10:00:08
Fabiwanbass
De nos jours les passages en studio coutent chères, le numérique fait gagner énormément de temps et de neurones.
 Ca a toujours coûté cher. La différence, c'est qu'avec le numérique l'enregistrement audio s'est démocratisé, avec le home-studio d'abord, qui par son faible coût et sa facilité d'utilisation comme le dit erix permettent à plus ou moins tout un chacun de s'enregistrer chez soi; puis, ca a facilité la création de studio "intermédiaires" avec des mecs plus ou moins pros aux consoles qui te permettent de franchir un palier pour faire ta démo de facon acceptable. Avant, t'avais le 4-pistes à la maison et Abbey Road loué par ta maison de disques, et pas grand-chose entre les deux...
0
0
#12
24/07/2010 10:09:03
 Pour en rajouter une couche, un enregistrement numérique par exemple :

Ta basse à la sortie du jack émet un signal électrique. Ce signal est analogique. Pour que le PC comprenne ce qui lui rentre dedans (o_O) il faut convertir ce signal électrique en plein de 1 et de 0 : langage binaire, seul langage compris des PC. Donc signal numérique. Pour ce faire le signal est converti dans une carte son (par exemple).

Un enregistrement analogique, on reste dans le mécanique et l'électrique comme ont dit mes camarades plus haut.

Par exemple le signal électrique de ta basse passe (après filtres etc...) dans un enregistreur analogique (ex : enregistreur à bande magnétique). En gros les microscopique aimants sur la bande magnétique vont changer de position en fonction du signal qu'il reçoit. Ainsi le son est restitué tel quel.


En effet les studios analogiques coutent cher, mais (avis perso) le son est plus chaleureux, plus humain.

C'est un peu comparer un mp3 d'avec un vinyle.

0
0
#13
24/07/2010 10:14:09
Ou Victoria Silvstedt avec Régine.
0
0
#14
24/07/2010 10:16:48
0
0
#15
24/07/2010 11:57:27
 Bon rien à rajouter par rapport à ce qui a été dit plus haut, je suis même plutôt agréablement surpris par la qualité des explications, allez, 1 point pour les basseux

Concernant tes questions sur les formations tu peux contacter Tilt et moi sur ce qui est sono, Fabiwanbass pour le stud'.
0
0
#16
24/07/2010 12:18:18
 wouaw je suis aller faire une petites sieste et voila toutes ses réponse,

je savais que sa coutait moins cher mais maintenant je comprend mieux.
je me disais que ca ne peut pas être rien qu'une question de prix.

merci acouel pour le détail !

sinon orduras ben c'était plutôt pour des question concernant la carrière je connais pas beaucoup de gens dans mon entourage qui ont fait ça, seulement la mère de mon batteur que je ne vois pas très souvent mais je lui en ai déja parler.
en plus c'est elle qui m'a montrer le lien que j'ai mit, elle a fait son école labas.
après je voulais avoir l'avis de plusieurs concernant ce travail etc ...

merci a tous
0
0
#17
24/07/2010 12:36:09
 carrière?
on en parlait encore y'a 2jours avec orduras! comme tout corps de métier faut passer sous le bureau puis c'est tout!.

pour le débat analogique, il ya  du très bon dans les 2 mondes hein, les studio numérique n'ont plus grand choses à envier(sauf le coté nostalgique)au stud analo...(bon sa reste mon avis).


Pour le métier plus réelement, il y a vraiment 2monde, celui du live et celui du studio, celui du studio est clairement en crise("crise du disque"), le matériel est de plus en plus abordable, donc de plus en plus de gens sur le secteur des petits stud.
Celui du live il y a du boulot, mais une bonne concurrence entre intermittents, pour mon cas je rentre en apprentissage tranquillement, j'ai eu l'occasion de voir des très bons comme des mauvais, y'a pas 35solutions pour y arriver: il faut être bon/vouloir être bon, et un peu de chance aussi...(c'est pour sa que orduras galère a faire ses heures? ).
0
0
#18
24/07/2010 12:42:33
 sinon les tables numérique sont plus maniables que les analogiques ?
0
0
#19
24/07/2010 13:03:14
 "c'est pour sa que orduras galère a faire ses heures? "

Toi le monitor sur Marta High tu peux l'oublier tout de suite 

gouffe
 sinon les tables numérique sont plus maniables que les analogiques ?
 Dans l'absolu non, maintenant si tu connais les systèmes numériques tu t'y fera vite !


Concernant la carrière...
Faut savoir prendre les bonnes opportunités au bon moment... et en vouloir !
0
0
#20
24/07/2010 14:41:47
 Si tu veux te diriger vers des formation du son, il faut bien que tu définisse tes envies pour bien t'orienter.
Comme l'a dit orduras, il y a deux mondes, celui du spectacle et celui du studio.

Grosso merdo t'as ça:

-technicien du son - spectacle - premières mains, dans la chaine il est juste derrière l'artiste, il installe/branche la scène  (j'ai bien dit en gros hein, je simplifie pour qu'il différencie bien)

-régisseur son - spectacle et studio - le lien entre l'artiste et l'ingé son, il va s'occuper de capter le son en gros, pour faire encore plus gros c'est juste le gars qui positionne le micro devant l'ampli ( roooh je déconne)

-ingé son - spectacle, studio, radio, cinéma...- lui il est en fin de chaine, tous les autres sont à son service (ormis l'artiste) ils lui ont placé le matos comme il faut, il a plus qu'à utiliser ses oreilles et faire sortir un truc à peu près écoutables des enceintes, juste à peu près car de toute façon la plupart des gens n'entendent pas quand le son est mauvais ou bon.


après tu vas avoir des déclinaisons (comme assistant ingé son, qui reviens à faire ce que l'ingé son ne veut pas faire et que les technicien et régisseurs ne savent pas faire... apporter le café quoi )

dans tous les cas je peux te dire un truc, la formation est tout aussi bien théorique que pratique, et c'est un milieu qui fonctionne beaucoup par contact (j'ai pas dit qu'il fallait couché... ne le décourageons pas tout de suite )
l'école que tu feras peut t'apporter des contact pour plus tard, à long terme, mais mieux vaut se faire des contact directement dans le métier, donc dans le coté pratique de la formation. je pense que le coté pratique est plus important que l'école dans laquelle tu feras la formation, après c'est mon avis, chacun voit midi à sa porte.
Et là pareil, quand tu feras des stages ou autre, essayes de voir plusieurs méthodes (analogique, numériques, les deux) ensuite tu te feras ton idée de ce que tu préfères.

Il est vrai que le numérique va de plus en plus loin mais ça reste un univers différent. La musique reste quelquechose d'émotionnel et ta façon de travailler, ton environnement de travail va influer très fortement sur le travail que tu feras, en l'occurence, travailles devant un PC 10h par jour, et devant un enregistreur à bande 12h par jour, tu verras, le son que tu sortira sera totalement différent, de part le matos d'une part, mais aussi de part l'influence de la façon de faire. c'est un choix qu'il faudra faire quand tu auras fait l'expérience des deux (enfin c'est pas tout l'un ou tout l'autre, faut mettre la dose de chaque comme on le souhaite).
0
0
#21
24/07/2010 15:48:35
 merci pour le détails des différentes branches dans lesquelles je pourrai me retrouver mais je le connaissais déjà.

en fait ce qui me fait le plus peur moi c'est le plus tard, je ne sais pas comment sa évolue une carrière dans ce domaine.

et aussi j'aimerai savoir s'il n'est pas trop dur de passer d'un travail a l'autre.

pour les contacts je connais 4 personnes qui sont plus ou moins dans ça, mais une seulement vraiment qui a fait du live et qui a même travailler sur une scène de céline dion au quebec les autres ben ils sont plutôt dans la radio et télécom mais ils me disent que ca se touche un peu et qu'on apprend beaucoup sur le tas c'est a dire au travail.

bien sûre je sais que l'évolution dépendra de moi surtout, comment je travaillerai les efforts que je fournirais comme n'importe quel autre métier et puis je n'ai pas trop peur concernant ça.
0
0
#22
24/07/2010 15:59:28
 Tu sais dans ces domaines (et dans tous mais plus particulièrement celui de la musique et des spectacles) il faut savoir être polyvalent, plus tu seras polyvalent meilleur tu seras. Quand tu commences à toucher un peu à tout tu peux très vite te retrouver à faire le boulot d'un autre, donc tu peux facilement passer d'un boulot à l'autre si tu as fait ce qu'il faut, tu le dis toi même, ça dépend de toi.
0
0
#23
24/07/2010 16:04:01
 C'est très très bouché le secteur "sonorisation" ?
0
0
#24
24/07/2010 16:05:39
 Moins bouché que studio/ciné
0
0
#25
24/07/2010 16:12:38
 ici je sais qu'il y a beaucoup beaucoup de sonorisation enfin la je suis en voyage mais je parle a montréal, il y a de très nombreux festivals sur toute l'année et des scènes un peu partout et il y en a de plus en plus enfin j'ai pas trop peur d'être au chômage mais je suis prévenu d'avance, on m'a dit qu'il faut beaucoup se bouger et savoir se vendre en plus d'avoir des contacts pour avoir les jobs il faut vraiment aller rencontrer et tout mais ça je suis prêt a le faire et puis j'aime ca ! =p (même si j'ai toujours pas commencer lol)
0
0
#26
24/07/2010 16:12:43
 Euh... disons que la sonorisation tu peux plus facilement trouver du boulot que le studio/ciné, mais c'est sur une/quelques journée(s), alors je sais pas si on peut dire que c'est moins bouché..

mais, dans tous les cas, oui, c'est un domaine ... disons... de chômeurs pro
0
0
#27
24/07/2010 16:15:17
fish
on m'a dit qu'il faut beaucoup se bouger et savoir se vendre en plus d'avoir des contacts pour avoir les jobs il faut vraiment aller rencontrer et tout
 
petit conseil: avoir un max de contact pour avoir plus de job ne veut pas dire devenir le larbin de service, fais en sorte aussi de bosser avec des gens dont tu aimes bien la façon de travailler, quand tu le peux bien sûr, au début de toute façon t'as pas le choix.
0
0
#28
24/07/2010 16:54:13
Fabiwanbass
 Euh... disons que la sonorisation tu peux plus facilement trouver du boulot que le studio/ciné, mais c'est sur une/quelques journée(s), alors je sais pas si on peut dire que c'est moins bouché..

mais, dans tous les cas, oui, c'est un domaine ... disons... de chômeurs pro
 
En sono on fait des trucs de plus d'une journée qu'on appel une tournée 
Ca peut durer jusqu'à un an environ

Sinon on peut bosser chez des prestataires, des constructeurs, etc....
0
0
#29
24/07/2010 17:23:20
orduras
Fabiwanbass
 Euh... disons que la sonorisation tu peux plus facilement trouver du boulot que le studio/ciné, mais c'est sur une/quelques journée(s), alors je sais pas si on peut dire que c'est moins bouché..

mais, dans tous les cas, oui, c'est un domaine ... disons... de chômeurs pro
 
En sono on fait des trucs de plus d'une journée qu'on appel une tournée 
Ca peut durer jusqu'à un an environ
 
ouais, ouais, ça c'est ce que vous faites croire pour els assedic
0
0
#30
24/07/2010 17:45:59














je suis d'accord
0
0