ConnexionConnexionInscription
B E A D G
212 connectés Sweepyto Guitare

le lien particulier et unique qui unit les bassistes

#1
28/08/2006 09:07:13
 Je voulais mettre en exergue un point qui m'a toujours frapé: le respect ou l'interet respectif des bassistes entre eux...

Je ne veux pas parler ici des relations que nous entretenons entre nous sur ce forum (surtout quand on voit le thread de Francis, c'est pas la première chose qui vient à l'esprit!), mais plutôt entre bassistes qui se rencontre lors de prestations !

Je ne sais pas pour vous (et c'est justement pour avoir vos avis que je poste ce topic), mais à chaque fois que j'ai fait un concert en compagnie d'un autre groupe, il y a TOUJOURS eu un petit mot entre bassistes quand on se croisait... La plupart du temps, une petite réflexion sur le matos de l'un et de l'autre, sur le jeu, sur le style...
Encore ce week-end, j'ai fait un concert avec 2 autres groupes, et que ce soit avec le bassiste du groupe qui jouait avant nous, ou avec celui qui jouait après nous, il y a forcément eu un contact ! Et ça a toujours été le cas à CHAQUE fois!
"Ho, elle est jolie, ta basse, c'est quoi ?"
"Ah tiens, tu joues sur cet ampli là ? Ca sonne comment ?"
"Ouaaaah, t'as une vigier, j'en avais jamais vu en vrai"
"Tiens, j'ai failli me l'acheter, cet effet... Tu t'en sers beaucoup ?"
"Sympa vos compos, ça groove pas mal"
"T'as de la chance d'avoir cet ampli, moi, j'aimerais bien me l'offrir un de ces 4"
"C'est pas trop lourd, comme ampli?"
"Tu joues sur quoi comme cordes ?"
"Bravo, belle prestation"
"Tu fréquentes d'autres bassistes ? Tu es sur quel site ? "

En gros, j'ai constaté que ce genre de phrase, on ne les entendait jamais entre les autres musiciens ! Les batteurs entre eux n'ont rien de particulier à se dire (déjà, ils ne parlent pas de matos, puisqu'en général, ils jouent sur la même batterie lors d'un concert de plusieurs groupes), les chanteurs ne se parlent guère entre eux, les gratteux ne s'interessent pas aux autres, et en plus, en général, le materiel est moins varié (entre gibson, Ibanez et Fender, on a déjà couvert 90% des gratteux!). Alors qu'entre bassistes, de ma maigre experience, on s'interesse toujours aux autres, on a toujours besoin d'un certain contact, d'une certaine reconnaissance.


Mon analyse est (et j'aimerais avoir votre avis) que ceci est probablement dû à 3 raisons.

La première, c'est une certaine humilité! Je crois que les bassistes, en général, sont plus humbles, plus en recul, ils ne sortent en général pas trop de leur rôle, et ont appris à vivre en jouant d'un instrument que peu de gens voient, que personne n'entend, et s'y sont adaptés... d'une part, ça leur permet d'éviter la prétention narcissique de certains guitaristes solistes (c'est peut-être un cliché, mais ça existe) qui ne s'interessent qu'à leur nombril. D'autre part, ça leur fait voir plus d'interet dans le peu de personne qui s'interessent vraiment spécifiquement à ce qu'ils font... Je crois que les bassistes, en général, n'ont pas trop l'habitude d'être le centre d'interet, alors quand on a l'occasion d'interesser quelqu'un, ça nous fait plaisir... On aime aussi faire remarquer que "ouais, c'est moi le bassiste, c'est donc moi le type qui va t'écouter et te regarder pendant ta prestation, t'es pas tout seul". Peut-être un peu plus d'ouverture et de tolérance, finalement (et de temps en temps, bien que rarement, ça se ressent aussi sur le forum)

La deuxième, c'est que je crois qu'en moyenne, on est plus amoureux de notre instrument que beaucoup d'autres musiciens (notamment les guitaristes). En effet, on ne vient pas à la basse par hasard, ou en tous cas, on n'y reste pas ! Chez les guitaristes, il y a beaucoup de gens qui ont commencé la gratte pour la frime, pour jouer autour du feu de camp et épater les nanas, par simple loisir parce que ça les faisait triper de jouer "come as you are", pour apprendre "Jeux interdits" pour faire plaisir à maman... Bref, un tas de raisons qui ne dénotent pas toujours d'un réel et profond amour pour leur instrument, ses valeurs, ce qu'il représente, la place qu'il occupe, son histoire, ... Alors certes, il y a les guitaristes frustrés ou qui ne trouvent pas de groupe, qui finissent par jouer de la basse par opportunisme (et puis c'est plus facile que la guitare, ya moins de cordes ), mais en général, ces bassistes ce sentent à 100m, ils sont moins friendly, et puis bon, l'air de rien, soit ils finissent par vraiment tomber amoureux de l'instrument, soit ils arrêtent. Les bassistes, les vrais, ceux qui font de la basse "pour la basse", ceux là ont un amour pour leur instrument qui est très particulier... Sa tonalité, son originalité, le fait qu'il est encore tout jeune, le fait qu'il sait être très varié quand on s'y interesse, la sensualité particulière qu'on peut ressentir en touchant le "groove" du bout des doigts quand tout le monde le sent dans ses pieds... Un amour que seuls les bassistes comprennent...

La troisième, c'est la sensation d'être dans un monde à part, je pense... Un monde très marginal... On est là, partout, sans que personne ne le sache, un peu comme les francs maçons ou les vampires dans les contes fantastiques! On est dans toutes les musiques sans que personne ne s'en apperçoive, parfois, on est le fondement, la base de la musique (le funk, la disco, tout ce qui fait danser), alors que la plupart des gens ignorent même jusqu'à son existence... On vit caché, et on fait danser les gens... Tous le monde regarde toujours le chanteur, le guitariste au moment du solo... personne ne peut faire abstraction de la batterie, tout le monde sait ce que c'est... La basse, non ! C'est un instrument à part, à la fois partout et nulle part... Nous bassistes sommes les seuls à connaître les GRANDS bassistes qui ont révolutionné la musique, tandis que tout le monde connait Jimi Hendrix ou BB King... une certaine sensation d'être omniscient de la musique, et d'en connaître les rouage, d'en détenir la puissance quand il s'agit de faire groover un morceau... Tout en étant plus ou moins anonyme... On touche le rythme, l'harmonie, on est partout, on comprend tout, parfois même on dirige tout, le tout en restant inexistant aux yeux du prophane... Une position très particulière que personnellement, j'aime beaucoup.


Et vous ? Avez-vous aussi constaté cette relation particulière entre les bassistes ? Avez-vous vous aussi remarqué que les bassistes se "trouvent" entre eux plus facilement? Confirmez-vous que vous avez toujours un échange (si court soit-il) avec le bassiste qui vous suit ou vous précède lors d'un concert ? Etes-vous d'accord avec mon analyse des raisons de la particularité de la basse ?


PS: je précise que tout ceci est sans prétention aucune ! Je suis un bassiste d'une qualité très modeste, n'ai que très peu d'experience, mais j'avoue que la philosophie de la basse m'interesse presque autant que les problèmatiques de materiel ou la recherche de l'excellence technique... J'aime être bassiste, bien plus encore que je n'aimerais être un bassiste technique ou hyper-cultivé. Donc ce n'est pas un jugement de valeur de cet instrument par rapport aux autres, c'est juste ma façon de le ressentir, et de l'aimer...
0
0
#2
28/08/2006 09:18:06
 WAHHH pitaain comment ksé trop bien causéé !!!  tu sré une meuff j' t'épouse !
0
0
#3
28/08/2006 09:23:24
Même chez les bassistes y en aura toujours à l'égo démesuré
0
0
#4
28/08/2006 09:31:25
oui, il y en a... Mais moins, non ?
D'ailleurs, même quand on regarde les stars du domaine, je trouve (mais j'avoue que je ne les connais pas personnellement) que Victor Wooten ou Yves Carbone donnent l'impression d'être plus modestes, plus abordables que Satriani, Petrucci ou Malmsteen...
Bon, en même temps, on a Marcus Miller ou Pascal Mulot, qui, à première vue, réspirent moins la simplicité que Christophe Godin ou Ron Thal...

Allez, admettons, argument non recevable pour le secteur "professionnel", y a de tout
0
0
#5
28/08/2006 09:32:36
Oui je suis d'accord  
0
0
#6
28/08/2006 09:32:38
 mmm... pour avoir eu l'occasion  de voir Marcus cet été.. je peux dire que l'homme est humble et modeste...
0
0
#7
28/08/2006 09:36:39
Oui Korus, je suis assez même tout a fait d'accord avec toi.. Ton analyse es pertinente je trouve. Et il y a un peu des trois je crois a des doses plus ou moins variables selons les bassistes.
C'est en fait tres révélateur du rôle que tiens le bassiste dans le groupe.. Essaye un peu de faire répeter tes potes sans toi... ou, dans un morceau, arrete toi... c'est tres rigolo... tout le monde s'arrete ou pert le fil...
La basse, meme si on ne la distingue pas nettement du mix (et là faut bosser le mix) est NECESSAIRE au groove.. le groove c'est elle. Ca nous donne une position d'articulation du morceau, le ryhtme et la mélodie.
Dans les festivals, tu t'en es rendu compte, ce sont toujours les bassistes qui se parlent.. jamas pour tenir des conversations au coin du bar, mais les petites phrases que tu as cité e les ai également entendue a chaque fois qu'on etait pas seul sur scene.
En général, c'est positif... meme une fois on a fait une1er partie d'un groupe où tous les zicos se la petaeint severe.. tous sauf le bassiste avec qui j'ai conservé des relations épistolaires

0
0
#8
28/08/2006 09:51:45
Je me souviens pas avoir rencontré de bassistes  (à part les vendeurs du magasin de musique ). Ah si j'en connais deux (l'un s'est fait embauché dans mon ex-groupe pour me remplacer , l'autre m'a conseillée avant mon achat).
J'aime beaucoup ton analyse sur la basse.

korus
 La deuxième, c'est que je crois qu'en moyenne, on est plus amoureux de notre instrument que beaucoup d'autres musiciens (notamment les guitaristes). En effet, on ne vient pas à la basse par hasard, ou en tous cas, on n'y reste pas ! Chez les guitaristes, il y a beaucoup de gens qui ont commencé la gratte pour la frime, pour jouer autour du feu de camp et épater les nanas, par simple loisir parce que ça les faisait triper de jouer "come as you are", pour apprendre "Jeux interdits" pour faire plaisir à maman...  
Je pense exactement la même chose  La basse est un instrument méconnu, et je pense que si on s'y met c'est parce qu'on l'aime réellement. Sinon, on ferait comme tout le monde est on se mettrait au piano ou à la guitare... Parce que d'abord c'est plus facile de parler musique avec quelqu'un qui s'y connaît pas trop ("mais c'est quoi... la basse ?" dixit plusieurs personnes que j'ai rencontrées ), ou pour la "frime" ("ouais mais la basse c'est juste fond sonore" dixit mon ex-guitariste). Faut le vouloir pour se mettre à un instru que pas mal de gens connaissent à peine de nom. En choisissant la basse, on joue pas pour une quelconque sous-raison (la frime, etc...), on joue pour soi parce qu'on a personne à impressionner avec le mot "basse" et puis si on doit choisir par défaut c'est généralement pas sur cet instrument qu'on tombe...

korus
 Je suis un bassiste d'une qualité très modeste, n'ai que très peu d'experience, mais j'avoue que la philosophie de la basse m'interesse presque autant que les problèmatiques de materiel ou la recherche de l'excellence technique...
 J'ai que trois mois de basse derrière moi en ce qui me concerne (mais ça doit faire environ dix mois que je suis à fond sur l'instrument ).
0
0
#9
28/08/2006 09:53:51
Je me rappelle que mon prof de Solfège ne savait pas ce qu'était une basse
0
0
#10
28/08/2006 09:57:03
Zombie.
Je me rappelle que mon prof de Solfège ne savait pas ce qu'était une basse
 Wooo c'est grave ça !
Je m'étais imaginée que ceux qui s'y connaissaient en musique savaient au moins ce que c'était qu'une basse...
0
0
#11
28/08/2006 10:07:52
Snif... c'est beau ce que t'as dit j'adhère complètement ;) 
J'ai aussi constaté ce genre de petites phrases entre bassistes, et j'aime aller vers ces bassistes pour leur parler car on a toujours quelque chose à apprendre ou a échanger et j'aime profiter de l'experience des autres. Tandis que les guitaristes se regardent du coin de l'oeil en se demandant qui est le meilleure d'entre eux.
Néanmoins j'ai déjà croisé ce même genre de bassiste, souvent ce sont des types frustrés par leur instrument qui s'y sont mis par dépit puisqu'ils voulaient faire de la gratt' à la base.
Et pour mon cas, je me suis mis à la basse car tout le monde faisait de la guitare, je n'étais pas attiré par la batterie et une bombarde c'est trop bruyant :) et puis j'ai essayé ne connaissant pas du tout l'instrument et aux premieres notes de Another One Bite the Dust ainsi qu'au son du slap j'en suis tombé amoureux. (Et puis je ne connais pas une fille qui n'aime pas le son rond et chaleureux d'une basse, c'est plus charmant qu'une grosse disto et plus expressif emotionellement qu'un solo de Mickael Angelo Batio)
C'est en effet un monde a part, teinté de modestie et je ne regrette pas une seconde de l'avoir pénétré
0
0
#12
28/08/2006 10:20:33
''Essaye un peu de faire répeter tes potes sans toi... ou, dans un morceau, arrete toi... c'est tres rigolo... tout le monde s'arrete ou pert le fil... ''

exact zek, ça m'a toujours frappé, limite énervé, genre 'putain mais vous aviez pas un ou deux trucs à bosser ensemble pendant que j'étais pas là, bordel??!!'
et c'est effectivement super rigolo de s'arrêter de jouer et d'écouter les autres s'empêtrer lentement mais sûrement avec le morceau qui meurt à feu doux()

j'ai remarqué aussi que dans la plupart des groupes où je suis passé, j'étais le seul à demander à bosser 'individuellement' avec chaque instrument, 'on se fait un petit basse-batterie demain soir' ou au clavier 'je passe chez toi et on regarde ensemble la grille de all blues', avec monsieur sax 'tiens t'as dit que tu me montrerais ton histoire d'enchaînement d'accords en quinte à la con', etc...

c'est jamais venu à l'idée des autres j'ai l'impression.

au niveau de la mentalité, des échanges et tout, je suis (subjectivement^^) d'accord avec Korus. Un bassiste DOIT avoir l'esprit d'équipe puisqu'il est en quelque sorte le 'pivot' du groupe. ceux qui choisissent la basse (et qui y restent) on nécéssairement un esprit très différent de ceux qui choisissent la trompette, le sax ou autre instru solo (voire pire: la guitare...)

notre sax, il arrive, il pose son petit chorus sur l'instru qui tourne (en général n'importe où), il accompagne un peu les breaks et des fois (grand seigneur) fait péter un petit thème de début ou de fin, pis...il attend le suivant ou alors qu'on ponde un autre groove pour la prochaine impro.
le batteur il est perdu dans ses mesures et supplie du regard de pas le laisser tomber, l'orgue s'aperçoit jamais qu'il est trop ou pas assez fort...

bref, bassiste c'est un métier qui ressemble à celui de nounou des fois (je vais demander une prime de babysitting)

c'est peut-être pour ça qu'on a une grosse tendance à l'échange/l'entraide...

0
0
#13
28/08/2006 10:28:21

Je suis aussi d'accord avec toi korus. Au début de l'été,avec "l'atelier rock" de mon village, on a fait 2 prestations, et à la secondes, ben la mairie, qui devait me fornir un ampli, n'en à pas trouver (a-t-elle chercher???). Du coup une heure avant que l'on passe, ben pas d'ampli. Mais y'avait d'autres groupes qui passait avant nous (La Rue Rouge, Uno's Trio), et l'un des bassiste m'a preté son ampli. Il m'a dit : "T"inkiete, tu va déchirer". Sa ma bien motivé (car c'était ma 2eme scène, donc j'flipper grave).
Enfini bref, tout ça pour confirmer le raisonnement de korus. Merci les bassistes, je vous aimes, vous m'aimez!!!!!!!lol
Pardon, besoin d'affection

0
0
#14
28/08/2006 10:41:58
en plus de tout ce qui a été dit (belle analyse korus) je pense que c'est aussi et surtout dû au fait que nous sommes, comparé aux autres instrumentistes,  très peu nombreux non?
0
0
#15
28/08/2006 10:49:29
moi la je ne connaissais pas la basse avant d'en avoir toucher une et sa ete le coup de foudre
c'est vrai que entre le bassiste on s'entend bien car on aime tous notre basse
0
0
#16
28/08/2006 10:49:30
moi la je ne connaissais pas la basse avant d'en avoir toucher une et sa ete le coup de foudre
c'est vrai que entre le bassiste on s'entend bien car on aime tous notre basse ce
0
0
#17
28/08/2006 11:01:29
très très bonne analyse et c'est vrai que avec chaque bassiste de chaque groupe avec lequel on a joué dans une soirée j'ai bien sympatisé
0
0
#18
28/08/2006 11:08:25
Cette "fraternité" viens peut-être du fait que les autres musiciens (pas tous heureusement), dénigre assez souvant les bassistes ( qui n'a jamais entendu cette réflexion bête et méchante : Ouais mais la basse c'est plus facile que la guitare car y'a que 4 cordes). De ce fait, une solidarité est née entre les bassistes qui se sentent rejeter par les autres musicos.
C'est mon avis. Mais pas forcement LA cause des cette fraternité bassistique.
0
0
#19
28/08/2006 11:14:49
Guignol
Cette "fraternité" viens peut-être du fait que les autres musiciens (pas tous heureusement), dénigre assez souvant les bassistes ( qui n'a jamais entendu cette réflexion bête et méchante : Ouais mais la basse c'est plus facile que la guitare car y'a que 4 cordes). De ce fait, une solidarité est née entre les bassistes qui se sentent rejeter par les autres musicos.
C'est mon avis. Mais pas forcement LA cause des cette fraternité bassistique.
OUAIS!!! TOUS UNIS CONTRE LES GRATTEUX!!!! SUS!!!

euhmc'est pour rire, hein...

par contre j'ai jamais trop compris ce sentiment de 'rejet' ou 'd'infériorité'??

au contraire, dans les groupes avec lesquels j'ai joué, même pas longtemps, en remplacement ou en beuf, tout le monde était en général super content d'avoir un bassiste 'ah ouais, ça change tout' et j'ai jamais ressenti de trucs négatifs.
mais ça dépend peut-être du style de zik et de zikos...



0
0
#20
28/08/2006 11:22:21
Euh.. anarance, si t'a un coup de foudre en touchant une basse, faut faire gaffe.. la masse est epeut etre pas a la terre ou tu as mis des trop grosses pile dans ton active

Non guignl, je me sens pas rejeté par les autres zicos... sans dec, quand tu as pu faire ton trou dans un groupe, que tu as trouvé ton son dans le mix, que maintenant, c'est toi qui fait tourner et groover le morceau, que le batteur (je cite) te regardes pour savoir cékankiélebrek, personne ne te rejette, au contraire !! Sans me lancer des fleurs, j'ai completement changé la tronche des compos que les autres membres du groupe jouaient avant moi, ca groove, c'est plus funky/rock ca pete et ils ne peuvent plus se passer de moi
0
0
#21
28/08/2006 11:25:22

Ouais, c'est pas une généralité, mais certains se prennent le choux et créent des stéréotypes (cf la basse c'est facile car y'a que 4 cordes,etc...). Bref, tout les gratteux et chanteurs ne se prennet pas (trop) la tête, et sont même souvant content d'avoir un bassiste à leur coté.

PS: Certains bassistes se prennet aussi la tête, je rentre pas dans le jeu "à bas les gratteux", même si c'est très tentant(). Mais le fait qu'il y ai une (sur)reproduction de gratteux(ses), fait que statistiquement, il y a plus de gratteux "négatifs" que de bassistes.

Donc la solution serait de ralentir l'évolution de cette espèce ( A quand les Durex Hendrix?)()
Ps2: on vous aime quand même les grteux!! c'est ça qui fait votre charme!

0
0
#22
28/08/2006 11:30:55
Huhu sympa le ptit nom "gratteux" c'est amical
Et pour les bassistes ont dit quoi ? les basseux ?
0
0
#23
28/08/2006 11:31:12
zekragash
le batteur (je cite) te regardes pour savoir cékankiélebrek 


...pareil.

0
0
#24
28/08/2006 11:31:51
zekragash
0
0
#25
28/08/2006 11:38:39
Anthonov
Huhu sympa le ptit nom "gratteux" c'est amical
Et pour les bassistes ont dit quoi ? les basseux ?
 c'est pas péjoratif pour moi, ça fait un peut crade, rock'n'roll underground.
Non c'est pas méchant, mon pote qui est guitariste, ben j'l'appel "mon gratteux".
0
0
#26
28/08/2006 11:51:14
J'ai pas dis que c'était péjoratif, je trouvais sa drole et amical comme surnom, nuance, sinon je pense comme toi
0
0
#27
28/08/2006 11:53:06
Ah ok, pardon. C'est vrai que c'est marrant comme expression. Faudrais en trouver une pour nous autres bassistes
0
0
#28
28/08/2006 11:55:26
Ben bravo, moi qui vient gentillement faire un tour du coté basse pour voir ce qui s'y passe, voila comment on est recus, nous pauvres guitaristes. M'enfin, c'est la vie, c'est juste que vous etes jaloux
Mais les derniers messages me rassurent tout de meme un peu, merci à vous les gens !!
Allez une tournée pour les bassistes
0
0
#29
28/08/2006 11:56:12
Bassiste je trouve cela très bien, gratteux j'aime pas c'est trop brut' je l'emploie pour les mauvais ou alors les petits sk8tteur qui veulent faire du keupon. Un chat est un chat nommons le comme tel.
0
0
#30
28/08/2006 11:59:57

Ben certains appel un chat un matou, d'autre appel un chien un cabot. J'ai même appris (merci wiki!!) que certain appelé la contrebasse "grand-mère". Après chacun l'utilise avec la connotation qu'il pense correspondre

0
0