ConnexionConnexionInscription
B E A D G
161 connectés Sweepyto Guitare

Restauration/upgrade Washburn B15 ABT

#1
26/11/2013 15:10:22
Bonjour,

Nouvel inscrit sur le forum (mais lecteur depuis pas mal de temps) déjà merci à tous de vos contributions qui en font un endroit bien agréable.

J'ai un projet de restauration/upgrade d'une Washburn B15 des années 80, actuellement dans son jus. Je m'étais déjà amusé à ça il y a quelques années avec une petite Yamaha achetée 30€ dans un vide-grenier, j'étais content du résultat, d'autant que je ne suis pas très manuel d'une manière générale. Envie de remettre ça !

L'idée n'est pas d'en faire la super basse de la mort qui tue, d'abord parce qu'au départ c'est une petite base coréenne modeste, ensuite parce que je suis déjà bien équipé par ailleurs (Luthman Wave fretless et Jazzette, que j'adore, ainsi qu'une Vantage Avenger de 1985 restaurée par son précédent propriétaire).

Disons que c'est pour le plaisir de redonner vie et couleurs à une basse qui le mérite sans doute, aboutir à un instrument qui sonne bien mais surtout pour le plaisir de la démarche, et peut-être me prendre au jeu ensuite avec d'autres instrus. L'upgrade micros et électronique fait partie du jeu, mais sans se ruiner non plus, ni mettre un moteur de Jaguar dans une carrosserie de 205.

Il s'agit d'une basse active/passive, 3 potars plus un switch actif/passif. La simplicité et l'économie serait de la remettre en passif, mais on perd cette caractéristique de l'instrument d'origine que je voudrais conserver. Je pense à un préamp Glockenklang 2 bandes, le même qui équipe ma Jazzette, une centaine d'euros ça reste accessible et 4 potars pas de trous à percer ou boucher.

Washburn B15 micros

Pour les micros : c'est un set Precision/Jazz EMG Select. Plutôt le bas de gamme chez EMG, donc reste à trouver le couple PJ de remplacement. J'ai bien évidemment déjà creusé un peu la question, je connais les marques : Delano, Barto, SD, EMG, CREL... mais difficile de se faire une idée comme ça juste avec les noms et descriptifs. A priori je pense qu'il n'y a pas trop de loups dans ces marques. Le truc c'est que je voudrais à la fois du bon, mais pas non plus mettre une config micros de course sur un cheval de selle.

Vous allez me dire "ça dépend quel son tu veux..." Ben je ne suis pas un fameux bassiste, j'aime plutôt les sons ronds et un peu gras, que secs et claquants, plutôt Jaco que Marcus, quoi... L'idée c'est quand même d'en faire une basse orientée plus rock que jazz, un son un peu lourd mais avec du mordant.

Pour info, à la maison, je joue sur un Peavey TKO115, et en trio blues/rock + chanteur sur un Hartke 3500 + TP410.

Qu'en pensez-vous ?

Merci, amitiés.
0
0
#2
26/11/2013 15:56:03

Pour les micros je te conseille l'ensemble Dimarzio DP 126 : le précision est un DP 122 et le jazz le fameux et réputé DP 123. Ca sonne globalement assez rock, et le rapport qualité prix est imbattable (la paire à 105 euros)

Pour te faire une idée du son : 

http://www.youtube.com/watch?v=3b4eqEQZWvw

http://www.youtube.com/watch?v=ZKc-vNo7DR8

0
+1
#3
26/11/2013 16:10:02
Ah ben j'ai bien fait de poser la question ! En voilà une réponse qu'elle est bonne
Ça sonne effectivement très bien (en faisant la part de la lutherie et des doigts des gars)  et à ce prix c'est complètement cohérent avec mon projet !
Je vous tiendrai au courant, merci !
0
0
#4
26/11/2013 23:47:35
J'ai un pote qui va vendre un set P/J EMG actif si ça te dit. Sinon j'ai monté le kit di marzio sur une vieille Yamaha et ça le fait plutot bien!
0
0
#5
27/11/2013 07:59:03
Merci, je l'avais envisagé, mais pas d'actif puisqu'il y aura le préamp, je veux garder la possibilité de switcher.
0
0
#6
27/11/2013 09:21:40
Hey !

Perso je suis sur Delano, un brin cher parce (certains diront le contraire) bobinage allemand suivi de très près, même si apparemment c'est pas totalement à la main (même à la main il faut une bobineuse de toute façon)
Mais c'est d'une qualité ... Wow !
Le son est puissant, défini, le spectre large (basses présentes et pas tronquées, aigus très clairs) ...

Ca ne reste que mon avis. Mais c'est le conseil que je peux te donner.

A la revoyure !


--- Edith m'a dit que j'avais pas bien lu ton post ---
Ben si t'aimes les sons ronds et gras, c'est p'tet pas le mieux alors, Delano c'est defini et propre, même si on peut avoir du growl sur les humbuckers. Si tu veux une idée du son de ce genre de sets : sandberg VM4, elles en sont équipées. Je peux pas te mettre un lien youtube le boulot bloque ce site.
0
0
#7
27/11/2013 10:58:49
Merci pour cet avis aussi. Delano je connais le micro JB, c'est ce qui équipe ma Jazzette et évidemment ça sonne bien.   Mais le prix est un peu élevé pour mon projet, comme je l'ai dit ce n'est pas pour faire une super basse, ou la basse idéale, mais pour un premier projet de restauration une basse honnête à prix raisonnable. En Di Marzio j'améliore la config d'origine en restant sous la barre des 400 basse incluse, ça me va, au-delà ça devient déraisonnable dans le cadre défini au départ ("just for fun").
0
0
#8
03/12/2013 11:12:17
C'est partiiiii ! Récupéré la basse hier soir, elle sonnait déjà pas mal en active, ne fonctionnait pas du tout en passive, donc pas de scrupules pour l'électronique. Apparemment le corps est en massif, érable ou aulne je ne sais pas encore, et pas trouvé l'info sur le net.
Wasburn B15
0
0
#9
03/12/2013 12:58:35
Perso je plussoie DiMarzio. Je ne vais pas m'étaler, j'en ai parlé 1000 fois déjà, mais ça me semble très cohérent avec ton projet.
Bonne continuation en tout cas.
0
0
#10
03/12/2013 13:09:26
La question qui se pose maintenant, c'est que la peinture est effectivement fatiguée, surtout des marques de frottement et rayures fines, mais pas de gros pocs.

Du coup je me demande si ça vaut bien le coup de tout décaper, poncer à blanc, et tout refaire, alors qu'un ponçage léger et un rafraîchissement peinture noire et vernis suffirait très certainement. Reste la question des logos que je ne voudrais pas voir apparaître en transparence. Celui de la tête est vraiment gros, je le remplacerais bien par un plus discret...

Partagé entre le désir de la personnaliser et celui de rester fidèle à l'original, en fait.
0
0
#11
03/12/2013 13:43:32
Comme elle est entièrement démontée, c'est quand même l'occasion ou jamais de pouvoir reprendre la peinture ou le finish si tu as une bonne idée.
Si le corps est en une pièce ou deux, tu aimeras peut être l'aspect bois naturel naturel +finition huilée ou vernis léger, par exemple.

Là où c'est plus compliqué sans équipement adapté je pense, c'est de faire un boulot clean avec une peinture + vernis brillant (juste reprendre le noir sans vernis, à mon avis difficile d'avoir le rendu nickel et la protection adéquate dans la durée).
0
0
#12
03/12/2013 14:21:55
?
edon
Comme elle est entièrement démontée, c'est quand même l'occasion ou jamais de pouvoir reprendre la peinture ou le finish si tu as une bonne idée.
Si le corps est en une pièce ou deux, tu aimeras peut être l'aspect bois naturel naturel +finition huilée ou vernis léger, par exemple.
 Oui, et ça serait la simplicité. Sauf que j'ai déjà une Vantage qui a été refaite de cette manière par son propriétaire précédent, et j'aime bien le résultat. Mais ça risque de me faire deux guitares esthétiquement très proches, j'avais envie de changer, quitte ultérieurement à reprendre l'idée pour un autre projet, si je me prends au jeu.

Vantage avenger

edon
Là où c'est plus compliqué sans équipement adapté je pense, c'est de faire un boulot clean avec une peinture + vernis brillant (juste reprendre le noir sans vernis, à mon avis difficile d'avoir le rendu nickel et la protection adéquate dans la durée).
 
Tu veux dire, repartir sur la base existante, ou en général ?

J'avais envisagé un moment faire un jaune "travaux publics", avec l'accastillage noir, pas vraiment discret mais ça lui aurait donné un genre  . Mais c'est sûr que la peinture c'est plus difficile, ça sera à la bombe forcément. J'ai fait ça autrefois avec ma première basse, sans aucune expérience et assez peu de lectures, ça lui avait donné un bon coup de jeune, mais c'était une basse premier prix en épave, et le rendu n'avait rien à voir avec un verni d'usine ou de luthier. Mais à lire pas mal de forums sur le sujet, il semble qu'avec beaucoup de patience et d'huile de coude (ponçages intermédiaires, et final) on puisse obtenir une finition satisfaisante même avec du matériel aussi basique qu'une bombe.

Il est sûr que la voir décapée donnerait une meilleure idée de ce que l'on peut faire ensuite, et base plus saine pour une peinture ensuite. Je vais sans doute commencer par là, en plus ça fera durer le plaisir...
0
0
#13
03/12/2013 18:07:17
C'est énormément de travail de tout poncer/décaper et d'avoir une surface propre pour faire une laque. Attenzione.
0
+1
#14
03/12/2013 18:10:43
Bon, je continue étape par étape. Je précise que je ne suis pas du tout bricoleur d'habitude, même je déteste ça, et tout ce que je fais d'habitude rate assez lamentablement. Toujours été le dernier de la classe en travail manuel !  

Donc ce qui suit risque d'être "tout ce qu'il ne faut pas faire"... Mais je poste car ça pourra peut-être être utile à d'autres.

Donc, décapage thermique, car lu par ci par là sur les forums, que c'était plus efficace que la ponceuse et ça se passait bien. Je n'avais jamais utilisé ce truc, acheté pour l'occasion.

Première impression, c'est facile : la peinture part assez facilement (dans les creux, et sur les cornes, c'est beaucoup moins évident). Ma grosse erreur a été, je crois, de travailler à plat sur la plaque électrique de ma cuisine, protégée par une planche. Je ne me suis pas méfié, tout à mon décapage, le bois a chauffé, beaucoup trop, la pièce était brûlante. Il aurait fallu je pense, idéalement travailler en extérieur (décembre, glagla) ou la pièce dans étau pour lui permettre de respirer sans le renvoi de chaleur de la plaque protectrice dessous.

J'ai aussi travaillé sur la position max du décapeur, une température plus douce aurait été mieux. Bref, je suis un boulet.

Du coup mon corps (enfin, celui de la basse) ressemble assez à une tranche de pain grillé, et pire, des fissures sont apparues. Très certainement sous l'effet de la chaleur car la peinture d'origine était rayée mais pas fissurée.

Brut de décapage

Brut de décapage

Reste à voir ce que ça donnera après ponçage, j'espère que je retrouverai le bois blanc, mais dans tous les cas je pense que j'ai infligé au bois un traitement bien trop violent.

Bon, je relativise : je me connais, je suis du genre éléphant dans un magasin de porcelaine, et je considère ce chantier comme une première expérience. La mise de fonds n'est pas grosse, et si ça rate trop je ne ferai pas les dépenses d'électronique. Ce qui est un peu ballot, c'est que j'aurais pu tester ces techniques de décapage/peinture avant sur une basse/guitare de moindre qualité, car même si je ne l'ai pas payée cher, cette petite basse me semblait pas mal, et digne de restauration (réussie) et upgrade.

Enfin, c'est pas fini, on y croit encore ! Just for fun  !




0
0
#15
03/12/2013 21:15:10

Wow!!

C'est clair que t'as vraiment pas été timide, là... 

La peinture t'a regardé de travers et là t'as dégainé le chalumeau??

 

Résultat tu penses te lancer dans du bouchage de fissure/ponçage puis repeinture complète?

J'avais lu je ne sais plus où un gars qui avait utilisé à la place de la peinture un film "thermo-rétrécissant" (je ne sais pas comment dire ça autrement...) qui épousait parfaitement la forme du corps. Faudrait que je retrouve, ça marcherait pas mal pour ton cas (fissure qui pourrait craqueler de nouveau après repeinture). Bon, faut voir à combien ça revient aussi...

0
0
#16
03/12/2013 21:37:07
Bon je vais déjà voir ce que ça donne au ponçage, et oui, reboucher ces fissures. On verra bien.

Au pire, pourrai toujours lui trouver un autre usage sympa.

0
+1
#17
03/12/2013 21:50:47
Ah ouai



Oui heureusement ça a encore une utilité  
0
0
#18
03/12/2013 21:58:16
C'est pas qu'il faut "reboucher"... il faut recoller surtout et le foutre sous serre-joints ou sous sangle... (avec protections, ça coule de source..)

Dans chaque topic de transformation&co je dis qu'il ne faut pas poncer/décaper complètement quand on veut refaire une laque...... Et les finitions naturelles sur de l'entrée de gamme tu as toujours le risque d'avoir du bois moche en dessous, trop risqué de tout défoncer juste pour ça. Après tu t'éclates pour avoir une surface propre, plane pour une laque...
0
0
#19
03/12/2013 22:53:18

Zach, j'ai retrouve ce que c'etait: du film thermoformable, qui s'étire à la pose donc permet de bien suivre les courbes. Fini les fissures, et ça se retire quand tu veux.

 

 

Le truc que j'avais vu ressemble à ça:

http://www.dailymotion.com/video/xvuie0_pose-fi...


En gros un film vinyle (il y en a de couleur aussi) posé adhésif en chauffant.

Je ne mesure pas le niveau de difficulté à la pose, mais ca n'a pas l'air horrible et tu as déjà le super sèche-cheveux!  

Et apparemment la matière première n'a pas l'air de coûter trop cher non plus...

http://www.ts-cover.fr/noir-mat/148-carbone-noir-100-x-100.html


Je tenterais bien ça sur un projet futur...  

0
0
#20
03/12/2013 23:25:38
Ah, merci, bon à savoir, j'ai regardé les démos mais pour les deux côtés de la basse, et les raccords ?

Bon, je suis parti pour le ponçage, y'a du temps à passer mais mes ardeurs thermiques semblent rattrapables  

Pour les fissures, collage et serre-joint j'y avais pensé aussi. Mais il faut exercer une très forte pression pour ramener au contact, à part un étau très large que je n'ai pas, qui prendrait toute le corps dans sa largeur je ne vois pas bien comment y parvenir. Elles ne sont pas bien méchantes, je pense qu'une pâte à bois genre mastic époxy devrait faire le job, on met bien ça lorsqu'on défrette, non ?

Bon, je n'ai jamais eu l'ambition non plus de faire un truc parfait, surtout du premier coup... Faire le mieux possible, faire des erreurs, les comprendre pour faire mieux la prochaine fois, c'est déjà ça.
0
0
#21
03/12/2013 23:40:55

C'est clair, ça sera ton baptême du feu!    

Pr le film vinyle c'est exactement ça le point délicat: les raccords. C'est là que doit se faire la différence entre le bon poseur et le mauvais poseur, l'idée étant d'étirer de façon optimale pour avoir le moins de raccord possible et bien propre. De quoi bien se prendre la tête mais ça doit être redoutable si bien posé.

0
0
#22
03/12/2013 23:53:59
?
edon

Zach, j'ai retrouve ce que c'etait: du film thermoformable, qui s'étire à la pose donc permet de bien suivre les courbes. Fini les fissures, et ça se retire quand tu veux.

 Je n'y crois pas une seconde, justement le truc se forme au support donc colle au moindre défaut.
Mais je ne crois que ce que je vois, donc je vous laisse tenter là, je suis bien curieux de voir si ça fonctionne et ce que ça rend, sincèrement.
Ah ça c'est sûr que sur une carrosserie parfaitement lisse et où on peut replier le film derrière c'est nickel, je l'ai même vu un démo de mes propres noenoeils, mais sur un corps de basse défoncé, franchement

?
Zach'
Pour les fissures, collage et serre-joint j'y avais pensé aussi. Mais il faut exercer une très forte pression pour ramener au contact, à part un étau très large que je n'ai pas, qui prendrait toute le corps dans sa largeur je ne vois pas bien comment y parvenir. Elles ne sont pas bien méchantes, je pense qu'une pâte à bois genre mastic époxy devrait faire le job, on met bien ça lorsqu'on défrette, non ?
C'est du travail de cochonou mais bon,
Des fissures nettes, faut recoller avec un peu de pression
Ensuite de toute manière vu que tu as "décapé" jusqu'au bois, tu auras un très gros travail de ponçage, de bouche-pores, de fondur à faire pour avoir une surface nickelle pour appliquer ensuite apprêt/laque/vernis

?
Zach'
Bon, je n'ai jamais eu l'ambition non plus de faire un truc parfait, surtout du premier coup... Faire le mieux possible, faire des erreurs, les comprendre pour faire mieux la prochaine fois, c'est déjà ça.
T'aurais pu la repeindre nickelle et facilement sans tout poncer/décaper et en plus la claquer
C'est dommage, mais bon, on apprend comme tu dis
0
0
#23
03/12/2013 23:55:41

Tu lui fais mal, là...  

0
0
#24
04/12/2013 00:32:35

Personnellement, à ce niveau là, je me contenterai de poncer un peu, mettre quelques couche de bouche-pore/ poncer et voir ce que ça donne… elle a du perdre du poids, il ne faudrait pas qu'elle soit déséquilibrée.

0
0
#25
04/12/2013 00:50:33

Pour tes fissures, si tu ne parvient pas à les fermer avec serrage, le mieux c'est d'y coller de minces éclisses de bois.  (remplir avec du vrais bois) Si c'est bien fait ça ne ce verra pas même avec un fini naturel.

0
0
#26
04/12/2013 10:30:44
Ce qu'on fait pour les tables de piano, les flippots. Trop compliqué pour moi. Je vais poncer (elle retrouve déjà un air plus sympa en perdant le bronzage), et la filer à un pote ébéniste pour voir si lui peut recoller. Ensuite on tentera une peinture.
Et si mes erreurs peuvent servir à ce que d'autres ne fassent pas les mêmes, ben ça aura servi à quelque chose !
0
0
#27
04/12/2013 16:25:41
Ponçage en cours, le bois retrouve une couleur de bois, il a un veinage magnifique... Je ferai réparer les fissures par un pote ébéniste, et finition huilée. Il aura peut-être perdu en acoustique, mais le but n'était pas d'en faire un Strad. Si déjà elle présente bien ma bassounette, je serai content :-)
0
0