ConnexionConnexionInscription
B E A D G
214 connectés Sweepyto Guitare

Débat : musique et engagement politique...

#61
01/12/2008 01:24:49
Ouais mais faut quand même avouer que ça crée un putain de cercle vicieux :
Groupe aux paroles véners et autres = souvent styles particuliers (hip-hop/ska/metal/punk/...) = pas produits, pas de thunes = son 'dégueulasse' = ne touche pas les oreilles des gens 'normaux'

Alors que les groupes de merde à la The Killers ont un son de ouf qui plait aux oreilles des masses.
Ce qui fait que les trucs connus et vendeurs seront toujours les même styles (r'n'b mielleux, gangsta rap pourri, rock popisant, ...), alors que je suis persuadé que nimporte quelle musique bien produite se vendrait. Quand on voit les merdes que les gens écoutent (BB Brunes, Tokio Hotel, Justin Timberlake, Booba, ...), on se dit que tu peux faire vendre n'importe quoi si t'as la maille qui suit.
0
0
#62
01/12/2008 14:18:04
 au final il faut que chacun s'exprime aussi bien ici sur le forum quand des chansons
la différence vient de l'impact :
- forum :quelques dizaines
-Album : plusieurs dizaines voirs centaines centaines de milliers
0
0
#63
01/12/2008 17:54:48
En faite, tout dépend, je pense qu'on peut classer les musiques en 3 grandes catégories qui peuvent fusionner ( vous savez à la dragon ball )

-Les musiques intellectuelle
-Les musiques engagé
-Les musique pour le plaisir

Par exemple, Eric Clapton c'est la première catégorie, le ska punk c'est plus dans la seconde, et The Offspring rentre bien dans la troisième.
Iron Maiden par exempl a souvent dit qu'ils n'avaient pas de vrais message ou leçon de moral a donné, mais juste du plaisir à prendre, RATM eux pensent que leur notoriété les forces à s'engager politiquement contre ce qu'ils jugent mal, enfin Sum41 eux, ba ils font pour le plaisir (et la thuuuuuuuuune !)

Chacune de ses visions et plus ou moins bonne, personellement pour que j'aime une musique, elle doit soit être bien construite, soit avoir de bon texte, mais en même temps ça dépend l'état d'esprit.
Qui n'a pas maudit U2 d'utiliser la moitié de ses concerts pour donner des leçons ?
Alors, récemment, j'éai été à un concert de punk, je n'ai rien comprit au parole, la musique s'était du riff rapide et fort, mais en même temps je vennais pour l'ambiance, les pogo, la musique dépend également de l'état d'esprit des fans.
A quoi sert de faire une musique à la Jimi Hendrix si les fans veulent juste pogoter ?

Voily-voilou, je pense que ses 2 visions ont leur bon et leur mauvais coté, mais qu'il n'est pas necessaire d'être manichéen et de rejetter l'un et embrasser l'autre.

0
0
#64
01/12/2008 18:05:27
"ça me pose parfois quelques problèmes dans le cas où j'aime la musique et pas l'engagement politique qu'elle véhicule et parfois quand j'adhère aux idées mais pas à la musique."
Personnellement, ça ne me pose pas de problème tant que que je considère que c'est bien écrit.
Voilà, post inutile :x
0
0
#65
01/12/2008 18:57:27
 
Smelcc
Sazu
Vash
 Faut-il que les musiciens s'engagent politiquement dans leurs chansons ?
Sociologie oui ! Politique non !
 Quel rapport avec la Sociologie?
 
Sociologie : étude de la société.

Grosso modo : Cracher sur une société de plus en plus capitaliste/libéralisme toussa : okay, cracher sur les parties droite : non.
0
0
#66
01/12/2008 19:04:10
 
Sazu
Sociologie : étude de la société.

Grosso modo : Cracher sur une société de plus en plus capitaliste okay, cracher sur les parties droite : non.
 Si j'étais un peu tatillon, je dirais études des phénomènes sociaux, car "étude de la société" ça veut tout dire

Mais de toutes manières, quand on critique une mentalité, ou certaines choses "de la société", on critique indirectement les idéaux des mouvements politiques qui s'y réfèrent, donc ça revient à peu de choses prêt au même... non?
0
0
#67
01/12/2008 19:18:06
Smelcc
 Si j'étais un peu tatillon, je dirais études des phénomènes sociaux, car "étude de la société" ça veut tout dire

Mais de toutes manières, quand on critique une mentalité, ou certaines choses "de la société", on critique indirectement les idéaux des mouvements politiques qui s'y réfèrent, donc ça revient à peu de choses prêt au même... non?
 
Étude de la culture d'une société (par exemple : nous sommes dans une société de consommation).

____________________________________________________________________

Et : non.
Ne prends pas une part pour le tout.
CAS N°1 : Tu es patron, tu as de la chance, tu gagnes beaucoup de sioux et tu dépenses beaucoup.
CAS N°2 : Tu es simple salarié, tu épargnes.

Ces deux cas sont, en général, encouragé par les mouvements libéralistes (qui disent, en version ultra simplifié : tu gagnes de l'argent, tu le gardes pour toi / ton plaisir) poutant, tu auras tendance à râler sur le cas n°1 et pas sur le cas n°2.
0
0
#68
02/12/2008 17:23:03
Marrant, les deux groupes qui me sont venus à l'esprit quand j'ai vu le titre du sujet c'est RATM, et Tryo.

Mais reflexion faite, c'est normal que RATM soit cités sur un forum de basse et pas Tryo.

L'exemple le plus marquant de chanson politique qui me vient à l'esprit, c'est d'ailleurs Tryo, avec
"Les extrèmes" sortie en Décembre 2000, quand on connait le résultat du 1° tour des présidentielles 2002.

Au final, c'est comme n'importe quel autre moyen de communication ( film, bouquin ..... ) :
- Si j'adhère au fond, je peux aprécié la beauté de la forme.
- Si le fond me dérange, ça va me rebuter et m'empêcher d'aprécier la forme à sa juste valeur. La discussion ou la réflexion sur le fond va prendre le pas sur la valeur artistique de la forme.
0
0
#69
02/12/2008 17:30:15
 
Sazu
Et : non.
Ne prends pas une part pour le tout.
CAS N°1 : Tu es patron, tu as de la chance, tu gagnes beaucoup de sioux et tu dépenses beaucoup.
CAS N°2 : Tu es simple salarié, tu épargnes.

Ces deux cas sont, en général, encouragé par les mouvements libéralistes (qui disent, en version ultra simplifié : tu gagnes de l'argent, tu le gardes pour toi / ton plaisir) poutant, tu auras tendance à râler sur le cas n°1 et pas sur le cas n°2.
Je ne vois pas en quoi c'est un contre-exemple...
Keynes est le fondateur de la politique économique de gauche, et pourtant, il est libéraliste... Tu gueules pour le cas 1 et pas pour le cas 2 car tu suivrais l'idéologie du partage qui consiste a prélever aux plus riches pour soutenir la consommation des plus pauvres...
Alors que si tu es de droite, tu suis les principes de la méritocratie, et il est donc normal que celui qui réussisse ait plus de sous que celui qui réussie moins bien...

Et pour ce qui est de la définition de Sociologie... Je ne suis pas d'accord, mais de toutes manières, les définitions varient selon les mouvements. Mais bon, je m'en tiens au premier sociologue qui a théorisé la sociologie, c'est à dire Durkheim...
0
0
#70
02/12/2008 18:56:54
Je rentre d'une journée de cours en me disant "tiens on va slappytoter un brin pour se relaxer et "BAM": Nez a nez avec mes cours de SES de Terminale arg
Smelcc
 
Je ne vois pas en quoi c'est un contre-exemple...
Keynes est le fondateur de la politique économique de gauche, et pourtant, il est libéraliste...
Ah parce que la Gauche française est pas liberaliste peut etre


C'etait juste pour dire quelquechose...
0
0
#71
02/12/2008 20:03:36
 @Smelcc

En ce qui me concerne, je n'ai pas envie de mêler musique et politique.
Si je dois faire de la musique, et que je dois gueuler, je gueulerais pas sur la politique mais sur ceux qui votent.
0
0
#72
02/12/2008 20:09:00
  Si je dois faire de la musique, et que je dois gueuler, je gueulerais pas sur la politique mais sur ceux qui votent.


Ce sont les memes qui  seraient susceptibles d'acheter tes disques



0
0
#73
02/12/2008 20:36:59
sam

Ce sont les memes qui se seraient susceptibles d'acheter tes disques


  
Vendre moins ou être "politiquement correct" ?

0
0
#74
02/12/2008 21:18:51
 Vendre moins ou être "politiquement correct" ?

là , ce n'est pas moins, c'est pas du tout
comme si un chanteur commençait son concert par " bande de gros cons , tirez vous , vous n'avez pas de maison ou quoi !!!! "

je reste persuadé qu'il restera 1 ou 2  clanpins, sans doute des sdf
0
0
#75
02/12/2008 22:04:20
Zapan
Je rentre d'une journée de cours en me disant "tiens on va slappytoter un brin pour se relaxer et "BAM": Nez a nez avec mes cours de SES de Terminale arg
 
 Moi ça m'arrange, comme ça je révises tout en étant sur slappyto


Bred
Au final, c'est comme n'importe quel autre moyen de communication ( film, bouquin ..... ) :
- Si j'adhère au fond, je peux aprécié la beauté de la forme.
- Si le fond me dérange, ça va me rebuter et m'empêcher d'aprécier la forme à sa juste valeur. La discussion ou la réflexion sur le fond va prendre le pas sur la valeur artistique de la forme.
 Pareil pour moi. Une superbe musique avec un fond et des idées auxquels je n'adhères pas, je ne l'apprécierais pas autant qu'une musique moyenne (faut pas déconner non plus) avec un fond auquel j'adhère.
0
0