ConnexionConnexionInscription
B E A D G
183 connectés Sweepyto Guitare

Petite bible du jeu en groupe.

#1
02/09/2009 20:49:12
 Bonjour.
Puisque la mode est aux topics récapitulatifs, je me lance aussi.
Je vous explique ma petite histoire...
Je fais partie d'un groupe depuis cela 8 mois... J'ai toujours eu des doutes par rapport à nos capacité à la création, à aller loin, je considérais plutôt cela comme une expérience de jeunesse formatrice...
Il est possible que chacun ait eu des doutes ou des appréhensions sur nos méthodes anomiques, désespérement vouées à un résultat... Qui venait sans doute tôt ou tard, mais toujours mitigé, que nous reprenions et malaxions sans cesse.
Mais alors que nous reprenons les cours, notre chanteuses à annoncer qu'elle nous quittait par manque d'intérêt...
Et je la comprends, je n'étais même plus moi, cofondateur avec mon ami pianiste, dans l'espoir qu'aurait pu apporter ce groupe qui enfin tournait un peu...
J'avais un rôle motivateur, malgrès ou grace à mon instrument, ressentant assez cette jonction entre les membres...
Mais la chanteuse elle, s'emmerdait comme c'est pas possible, à attendre que nos tergiversations instrumentales s'achèvent pour enfin pouvoir chanter sur 1 minute d'une reprise des pink floyd, pour ensuite entendre inlassablement  nos solo, parfois convaincant, parfois totalement inutiles... Et pour finir chanter une compo à peu près carrée, notre seule production valable et fignolée.

Alors avec ça, bien sur, comment trouver la motivation?

Ce "renouvellement" (avec notre abandon du batteur qui n'était pas vraiment quelqu'un avec qui on ressentait vraiment la possibilité de travailler, mais plutôt un figurant), nous a permis de réflechir et de repartir complètement à zéro, tout en gardant, le pianiste, le guitariste et moi, le lien qui nous unissait lors du jeu...
Mais cette remise au point était principalement fondamentale, et bien plus philosophique que technique ou encore "stylistique".
Il nous faut trouver un nouvel état d'esprit dans la mise en place de nos idées, et surtout leurs applications.
Je n'ai bien sur pas la réponse.
Notre prochaine et première répete "renouvelée" a lieu vendredi, et je ferais part ici de nos solutions et nos idées sur notre fonctionnement, ou toute autre chose constructive.

J'ai donc décidé de créer ce topic pour que chacun puisse regrouper et partager son/ses expériences, et il y en a des tonnes, et s'il le souhaite les conclusions sur lesquelles il s'est posé.

Mon but n'est pas d'aporter une réponse ultime au dilemne du jeu en groupe, je ne pense sincèrement pas qu'elle existe, mais bien de créer un partage de point de vue qui peut éventuellement éclairé tout un chacun, et permettre à son groupe d'explorer de nouvelles voies.

Une piste : la chanteuse de The Ting Thing (je crois, pardonnez de l'erreur s'il y a) a dit : "si on passe plus de deux heures sur une compo, c'est qu'elle est mauvaise"

(le mot bible n'a aucune conotations religeuses, je la brulerais trop vite)

Espérant avoir suscité de l'intérêt,
Lucas.
0
0
#2
02/09/2009 21:11:52
ouch...
Je joue en groupe(s) depuis plus de 10 ans, mais je vois pas trop de quoi tu parles :s Peux tu développer plus?
Bonne chance en tout cas, ce que je peux te dire c'est qu'il y a les "groupes" d'un coté, avec surtout des musiciens amateurs dedans, et puis après il y a les projets ou des musiciens (qui souvent se connaissent pour avoir jouer ensemble "en groupe") se regroupent autour d'un artiste, mais surtout autour de cachets éventuels...
Vous semblez bon pour la première catégorie pour l'instant :)
Mon expérience c'est que petit à petit, de groupe en groupe tu rencontres des gens avec qui tu trouves plus facile de jouer (un batteur évidemment, mais aussi clavier, guitare, cuivres, un peu tout quoi...) et d'apprendre.
C'est donc normal que les effectifs changent, l'important est de pas se prendre la tête et si possible d'avancer ensemble dans la musique...
Bonne chance en tout cas, et trouvez vous un batteur motivé ^^

0
0
#3
02/09/2009 21:21:10
Heloo!
On s'est retrouvé un peu dans la même situation il y a quelques mois de cela.
Je crois que l'idee d'essayer de composer pendant une répèt c'est foutre en l'air une répèt.
vous devriez commencer par faire deux trois reprises pour vous chauffer et vous motiver. Ensuite faire des impros pour avoir bien l'habitude de jouer ensemble... vous faites plusieurs accords en boucle...
Mais si tu viens pas avec une compo quasiment fini, les musiciens s'emballe, chacun y met sa sauce et tout fini par s'embrouiller avec de longues discussions. Et si tu n'as pas joué avant de commencer à travailler ta compo, ben vous n'aurez pas joués... alors que grosso modo le but de la répèt c'est de jouer!
Par contre dire que si tu passes plus de deux heures sur une compo, c'est une compo raté, c'est complètement stupide. Ca voudrais dire que tu pourrais sortir un album quasiment tous les trois quatre jours!!!

Je crois aussi qu'il n'existe pas une science exacte qui te permet de dire il faut faire ça ou ça pour réussir à jouer dans un groupe. Chaque personne est differente,donc chaque groupe est different..

Je sais pas si ça peut t'aider mais c'est l'intention qui comte
0
0
#4
02/09/2009 21:22:51
J'ai déjà un batteur motivé, et perso, je me sens vraiment bien avec un clavier, j'ai l'impression de pas réussir à jouer avec une guitare^^
En fait, ce que je cherche, je n'ai pas vraiment pus précis, je pense que chacun a rencontré un soir de déprime/ repet() avec soin groupe quelque chose qui n'allait pas, des doutes, des nouvelles envies, une décision de renouveau... N'importe quoi en fait, et j'aimerais rassembler des expériences sur les différentes philosophies par rapport au jeux en groupe.
à côté de ça, je cherche aussi des expériences par rapport à la mise en place d'un morceaux, dans quel était d'esprit le créer, les idées qui s'empilent, ou tous ensemble, par exemple.

Je cherche tout ce qui est bon à prendre à propos de l'approche du jeu en groupe dans ce qu'elle a de reflexion. Et ta réponse est bonne à prendre aussi!

Je rappelle que je ne fais pas ça pour moi spécialement, j'espère que nous trouverons notre solution à nous, mais je fais ça pour que chacun se posant des questions puissent trouver des inspirations ou des idées, des nouvelles voies a explorer avec son groupe, et surtout puisse développer sa propre approche des relations inter-musiciens.

En gros, ce que je cherche, ce sont des expérience relatées, sur tout ce qui peut toucher à l'état d'esprit d'un groupe.

En espérant eclaircir un maximum.
0
0
#5
02/09/2009 21:31:17
 Clint, c'est bien ça que je recherche...(comme réponse j'entends) Après, je ne fait qu'exprimer des faits, je ne cherche pas de solutions personnelles de part mon implication dans la création du topir, et je fournirais mes expériences comme tout le monde.
Il est exacte, que je pense que chacun doit déterminer un rôle, après nos reprises, quand nous nous sommes mis à composer, le pianiste c'est retrouvé avec comme tache de trouver les accords principaux, une turn représentant le morceaux, et ensuite je l'aidais pour les placement ryhtmiques, l'organisation du morceaux, puis le guitariste ajoutait sa touche personnelle qui selon moi, faisait toute l'ambiance.
Mais bon, dans notre essaie de renouveau, notre but est de reflechir sur une solution adéquate, en oubliant ce cliché. (8 mois peut paraître bien court, mais des automatismes se mettent tout de même facilement en place).
à propos de la citation, je la prend plutôt en figuré, car cela nous est arrivé de s'acharner pendant des semaines, à raison grosse merdo de deux repet par semaine, sur une putain de compo qui sonnait un peu jazzy, en shuffle en plus, et finalement on s'est bien trop pris la tête et elle n'a jamais sonner.
J'interprète donc cette phrase comme une idée de coulement, si on fait glisser des rondins dans une forêt, il n'arrivera jamais entier en bas, alors que sur une fluide rivière, il y a plus de chance... (c'est moi ou ça ne veut rien dire?)
0
0
#6
02/09/2009 21:31:48
 Le mieux c'est clair c'est quand quelqu'un arrive avec un texte ou un thème qu'il n'y a plus qu'à arranger... se poser sur quelque chose de concret pour ensuite chercher...
C'est clair que si en repet tu cherches quel style de musique tu voudrais faire, ça risque de pas avancer trop...
Après c'est toujours cool quand quelqu'un arrive avec juste un riff qui tabasse, que tu peux faire tourner et ou chacun y va de son petit arrangement, pour au final garder le meilleur et inscrire tout ça SUR UN TABLEAU pour pas l'oublier...
Perso j'ai déja eu des temps morts avec des groupes et des séparations même après pleins de concert, bah c'est la musique quoi, beaucoup commencent et petit à petit ya de moins en moins de motivés, et à la fin ya presque plus que les pros... et c'est pas forcément comme ça que ça a le plus d'intéret pour la musique...
Je pense que le plus important c'est d'avoir une direction claire (ça peut etre un "leader" ou un style musical) et essayer de s'y tenir en évitant le plus possible les compromis genre "ouais donc là on fait le passage pop mais alors on fera un passage brutal death après du coup, sinon c'est pas juste".
arfff, trop de trucs à dire en fait...
:)
0
0
#7
02/09/2009 21:32:17
 Pour le groupe, l'important c'est de bien t'entendre avec les autres musiciens, humainement et musicalement. C'est indispensable pour avancer.

Pour ce qui est de la composition, dans mon groupe on fonctionne pas mal avec Guitar Pro (et on n'est pas des geeks ): quand un gars à un morceau quasi-fini ou un riff, il l'envoie, chacun y met sa sauce, et de fil en aiguille, le morceau prend forme. Il ne faut aussi jamais hésité à dire si un truc ne te plaît pas, et bien sur, faire preuve d'humilité.

Et pour les répètes, commencer par des compos, c'est très casse-gueule. Vaut mieux faire tourner quelques reprises, quelques impros, afin de connaître le jeu des autres.

Et quant à ta citation, je n'ai qu'un truc à dire: bullshit. Une compo faite en moins de 2h est une compo bâclée pour moi (à moins que le génie musical n'ai habité ton groupe à ce moment). Toute chose que l'on créée n'est jamais totalement finie, on a toujours envie de changer un petit truc, que ce soit quand tu composes, quand tu écris, quand tu dessines, etc. Enfin ça reste mon point de vu
0
0
#8
02/09/2009 21:33:12

Les autres membres du groupe tu respecteras et tu te feras respecter d'eux.

A partir du moment où on est déjà au point sur ça, le reste va tout seul

0
0
#9
02/09/2009 21:38:17
 Pour ce qui ait de notre organisation, je parlais à l'intérieur d'une repet une fois qu'on sétait un peu rodé durant les précédentes, pas depuis le début du groupe, mais c'est bien sur une remraque bonne à prendre.
Pour ce qui est des membres, le seul que je ne connaissais pas personnelement était le batteur, et on a bien vu l'erreur(@LB@T@R)

@ Aero' : Alors, connard de guitariste et enfoiré de bassiste, ça marche pas?????
0
0
#10
02/09/2009 21:42:54
K-Hole

@ Aero' : Alors, connard de guitariste et enfoiré de bassiste, ça marche pas?????
  Vous aussi vous fonctionnez comme ça?
0
0
#11
02/09/2009 23:28:23
 Globalement, mon expérience perso (de 3 à 6 musiciens suivant les groupes) : on composait pendant les répètes.
A la base, voilà comment ça se passait, une fois tout le monde accordé et en place :
1) Rejouer tout ou partie des titres déjà composés (si y a trop de titres, on les scinde sur 2 ou 3 répètes).
2) Bosser sur la compo en cours ou sur une nouvelle compo (dans ce dernier cas, on passe direct au 3).
3) l'un de nous a des idées (on est parfois plusieurs, on traite alors les idées séparément pour voir celles qui ont le meilleur potentiel dans notre optique), on jamme ensemble sur lesdites idées, au fur et à mesure.
On détermine ensuite l'intérêt du truc en 2 temps :
- à chaud, après l'impro
- à froid, en réécoutant l'impro (on s'enregistre à chaque répète).

Pour les groupes de reprises, c'est la même chose, sans l'étape 3.

Depuis mes débuts (1988), on a toujours appliqué la même recette (une douzaine de groupes "sérieux" et une quinzaine d'autres "anecdotiques", au total) sans problème, quel que soit le style abordé (ça va du blues-rock au metal en passant par le punk, le rock "de base", la pop et la techno-rock).

En ce qui concerne "l'origine" des musiciens, la plupart du temps, ce sont des potes ou des potes de potes. On n'a eu que très rarement à passer des petites annonces, mais le microcosme musical de ma ville d'origine (Poitiers) est assez peu étendu. en gros : la plupart des musiciens se connaissent (ou se connaissaient en tout cas avant que j'aille voir au pays du Coca-Cola si l'herbe était plus verte qu'ailleurs. Elle ne l'est pas, mais c'est autre chose ).

Et en général, ça se passait bien, on se voyait également en dehors des répètes (prendre un pot, aller en boîte ou à des concerts, faire des bouffes chez l'un ou chez l'autre, etc...).
0
0
#12
03/09/2009 10:21:18
Mais cette façon de faire que chacun ramène ses idées, ça marchait avec tous les instruments?
Parce que quand je ramène un riff, c'est sans doute du aussi à mes pdeuso-qualités de musicien, mais en tout cas on va me dire "ah ouais, c'est cool", mais on est incapable d'en tirer quoique ce soit.
0
0
#13
03/09/2009 11:09:35
Il y a un truc qui est infaillible c'est le jam.
Tu poses ton riff en boucle et petit à petit les autres brodent autour, il y a des trucs qui vont ressortir et petit à petit, chaque instrument va trouver un truc qui colle.

Mon exemple est con. Je fais parti d'un petit groupe dans lequel seul le pianiste a de l'expérience (enfin niveau maitrise de l'instrument). Pas plus tard qu'hier, en pleine répét, alors qu'on savait plus quoi jouer j'ai lancé le riff de "good morning little school girl" version Ten years after. J'ai joué tout seul un moment puis le batteur s'est lancé dans un truc de fou, le guitariste m'a copié puis à fini par improviser dessus et le pianiste s'est lancé à son tour, même s'il est resté proche de l'original (comme moi) et s'est mis a chanter des onomatopées. Le morceau n'a plus rien a voir avec l'original si ce n'est la ligne de basse que je vais bien finir par changer et on tient une compo qui a le feu.
Si ca marche comme ca avec nous, pas de raison que ca marche pas avec tes riffs, sauf si tes collègues n'aiment pas (ce qui nous est arrivé aussi).
0
0
#14
03/09/2009 11:14:25
 ^^ c'est exactement comme ça que ça se passe dans les répés avec mon groupe ;)
Un riff à la con, de la broderie, des onomatopés ou du yaourt et paf une nouvelle compo.
Enfin après ya du peaufinage mais c'est exactement l'esprit.
0
0
#15
03/09/2009 12:47:57
 Oui, sinon y'a l'optique "quelqu'un propose un truc, tout le monde jam dessus".  C'est assez sympa, mais faut pas hésiter à commencer, et mine de rien, c'est assez complexe. Pour ma part, c'est comme me mettre à nu, je sais pas si ça va plaire, etc...
0
0
#16
03/09/2009 13:23:37
 Sans yaourt pas de salut ....
0
0
#17
03/09/2009 16:01:43
 +1 pour l'enregistrement des repet, même si c'est fastidieux à débriefer, avec un peu d'habitude on arrive à selectionner les bonnes parties, et ne pas tout oublier au fur et à mesure...
0
0
#18
03/09/2009 16:39:31
K-Hole
Mais cette façon de faire que chacun ramène ses idées, ça marchait avec tous les instruments?
  Bah oui, évidemment :)

L'idée, comme le souligne Montigui, est de lancer un riff ou même un rythme de batterie et de faire tourner, chacun essayant d'ajouter son instrument.
Perso, je commençais par repérer les fondamentales du riff, puis au fur et à mesure, j'essayais diverses variations rythmiques et mélodiques, jusqu'à arriver à un résultat qui me semble correct.
0
0
#19
03/09/2009 20:50:00
 Bon bah demain soir, on essayera d'essayer tout ça et de trouver une solution, et d'en faire part ici...
Moi qui voulait regrouper un maximum d'expériences, apparemment en fait elles sont très semblables
Mais wait and see, pour ma part
0
0
#20
03/09/2009 22:31:34
  Yo,

Mis à part le premier post, j'ai lu en diagonale, mais pour ce qui est de la question de la composition, chacun le fait à sa sauce, je pense. Perso, je ne suis jamais contre de l'impro, mais je sais que me concernant, j'irais toujours un peu dans le même style en impro, alors que quand je compose tranquillement chez moi (à partir d'un riff, ou même d'une grille d'accords), je fais des choses plus intéressantes.
Enfin, je pense qu'il est quand même important de se voir en dehors des simples répèts, et si pas se voir, au moins communiquer, histoire de développer le projet plutôt que de "bêtement" attendre le moment où l'on joue pour faire quelque chose.

Pour ce qui est de la motivation... Je suis un peu dans ton cas. Ça fait prêt de deux ans que j'ai monté un groupe axé rock-mais-pas-que, et c'est vrai qu'avec les membres qui tournent, on ne va nul part... Parce qu'on a pas de chanteur, qu'on n'ose pas se lancer nous-même dans le chant, et que trouver un chanteur quand on a déjà un stock de compos, c'est pas évident. Je pense que si ça n'aboutit pas dans les prochains mois, je vais tourner la page. Même si c'est assez difficile.

La solution peut être, si on a le temps, serait de prendre un autre groupe, de monter tranquillement un autre délire, dans un groupe où on s'investit de manière différente. Dans mon groupe rock, je suis plus ou moins le "leader", compositeur principal, et dans mon groupe de reggae, on me donne le ridem et ensuite je tisse à partir de celui-ci. Et c'est vrai que dans le second, on a commencé à faire des concerts, et qu'on pense jouer plus régulièrement dans des bars d'ici un mois ou deux.

NB: les chanteurs et chanteuses, c'est trop chiant.
0
0
#21
03/09/2009 22:45:46
Smelcc
La solution peut être, si on a le temps, serait de prendre un autre groupe, de monter tranquillement un autre délire, dans un groupe où on s'investit de manière différente.
  Ca, je l'ai fait à plusieurs reprises, avec 2, 3, voire 4 groupes différents.
2, c'est l'idéal, à mon avis, au-delà, c'est un peu hard à gérer.

Au tout début, c'est venu par hasard, je savais que mon groupe principal allait bientôt splitter et un pote gratteux m'a proposé de tenir la basse dans son groupe.
J'ai sauté sur l'occasion
Puis après, ça s'est enchaîné...
0
0